High-Tech

Facebook poursuit l’offensive contre Flash

Facebook poursuit l'offensive contre Flash

Les jours d’Adobe Flash sont-ils comptés? Contre ce plugin de référence du web, Facebook et d’autres géants se mobilisent, bruyamment.

C’est la polémique qui secoue la webosphère : Mozilla et Facebook unissent leurs forces de lobbying pour exiger la fin d’Adobe Flash. Les responsables de la sécurité des géants du web s’arrachent les cheveux avec les failles à répétition qui truffent le logiciel Flash. Avec 3 failles zero day lors de la dernière semaine écoulée, la goutte d’eau a fait débordé le vase. Très officiellement, le directeur de la sécurité de Facebook – Alex Stamos – vient de lancer un tweet assassin à destination des responsables d’Adobe : « le temps est venu pour Adobe d’annoncer une date de fin de vie pour Flash ». La guerre est déclarée.

Pour Adobe, Flash reste un produit-phare, une référence omniprésente sur Internet. Mais pour les hackers du monde entier, Flash est aussi synonyme de « porte d’entrée » dans les systèmes de millions de machines connectées au web. En une semaine, 3 failles de sécurité zero day ont obligé les ingénieurs d’Adobe à réagir dans l’urgence, une fois encore. Désormais, Firefox est paramétré pour bloquer par défaut le plugin Flash. Quand on sait que l’immense majorité des utilisateurs conservent leurs paramètres par défaut, on comprend l’impact d’une telle mesure. C’est maintenant au tour de Facebook d’appuyer l’offensive contre Adobe, en annonçant avoir mis au point une solution alternative à Flash pour faire tourner les vidéos en HTML5. Ce n’est qu’un début bien entendu, mais l’assaut final semble prendre forme.

Photo: © Facebook

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire