High-Tech

Ils ont réussi à pirater à distance un fusil connecté

Ils ont réussi à pirater à distance un fusil connecté
        Deux hackers américains prétendent avoir réussi à pirater une arme à feu connectée, pour l'obliger à faire feu. La découverte fait froid dans le dos.

Les conséquences de cette annonce pourraient être dramatiques. Alors que les exemples d’armes connectées se multiplient, à grands renforts de démonstrations de « performance », de précision et de fiabilité, de nombreux experts s’inquiètent des dérives possibles en cas d’utilisation mal-intentionnée de ces armes automatiques. L’annonce faite par Runa Sandvik et Michael Auger ne va pas les rassurer. Selon ces deux hackers américains, il est désormais possible de prendre le contrôle à distance des dispositifs de ciblage et de tir des fusils connectés. Le site spécialiste de High-tech Wired indique leur intention de révéler tous les détails de leur découverte lors de la prochaine conférence « Black Hat Conference ».

Non seulement, il semble relativement facile de brouiller le système de ciblage automatique de l’arme à feu, la rendant ainsi inopérante, mais il serait aussi possible d’en prendre le contrôle et de l’obliger à ouvrir le feu, en piratant le système de connexion Wifi du fusil connecté. Pour donner un avant-goût de leur découverte, un vidéo est consultable en ligne avec une démonstration assez explicite des dégâts qu’un tel piratage pourrait causer.

Photo: © Torange

    <a name="opinions">



</a>
Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire