High-Tech

Le web pour mieux comprendre Hiroshima et Nagasaki

Le web pour mieux comprendre Hiroshima et Nagasaki

Il y a 70 ans, les Etats-Unis larguaient sur Hiroshima, au Japon, la première bombe atomique de l’histoire. Et après l’explosion de « Little Boy » le 6 août 1945 au-dessus du Japon, une deuxième bombe atomique était larguée sur Nagasaki le 9 août 1945. Les deux bombes ont causé des centaines de milliers de victimes, et changé l’histoire de l’humanité.

Sept décennies plus tard, les témoignages, les cartes interactives et les tentatives d’explications sont nombreuses sur le web. Petit tour des outils numériques qui permettent de mieux comprendre.

La terrible chronologie expliquée

Le site d’information LeParisien.fr propose une chronologie interactive des heures qui ont précédé et suivi le bombardement sur Hiroshima.

Dans une vidéo d’archives, l’INA (Institut national de l’audiovisuel) revient également sur les deux bombardements atomiques.

Une carte pour mieux comprendre les effets

Le 6 août 1945, la première bombe atomique s’est abattue sur Hiroshima : l’équivalent de 16 kilotonnes de TNT. La température au sol a grimpé à 4 000 degrés. Près de 70 000 personnes ont été tuées, et autant ont subi les conséquences des radiations.

Les chiffres font froid dans le dos, et encore plus quand on les applique à son propre environnement. C’est ce que propose la « Nukemap », littéralement la carte de la bombe atomique. Mise au point par un historien spécialiste du nucléaire, elle permet de visualiser les effets de ce type de catastrophe dans sa propre ville.

Des commémorations pour ne pas oublier

Pour ne rien oublier et suivre les commémorations, plusieurs sites relaient images et vidéos. C’est le cas notamment de plusieurs comptes Instagram, dont celui de BBC News. Le tag #Hiroshima sur Instagram regroupe une série d’images commémoratives.

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire