Accueil » iPhone 6S : un “3D Touch Display” à 3 niveaux de pression ?
High-Tech

iPhone 6S : un “3D Touch Display” à 3 niveaux de pression ?

Avec l’iPhone 6S, Apple pourrait proposer la première “révolution” dans l’utilisation d’un smartphone depuis le lancement du premier iPhone, avec la reconnaissance de différents niveaux de pression permettant d’interagir différemment avec l’interface utilisateur.


Apple a déjà expérimenté la technologie dans sa montre Apple Watch et sur ses trackpads pour Macbook, et depuis plusieurs mois la rumeur court qu’elle devrait être intégrée aux prochains iPhone. C’est désormais quasiment certain. Selon le site spécialisé 9To5Mac qui est toujours très bien renseigné sur les projets d’Apple, le nouvel iPhone 6S que la firme de Cupertino doit présenter mercredi offrirait bien le “Force Touch”, rebaptisé “3D Touch Display”, avec trois niveaux de pression différents.

Alors que les Apple Watch et les trackpads distinguent un simple “tap” d’une pression sur l’écran, les nouveaux iPhone 6S seraient capables de distinguer une pression plus importante, pour offrir un troisième niveau d’interaction avec l’interface affichée à l’écran, le tout avec une vibration permettant d’ajouter un “feedback” donnant l’illusion d’un clic.

Loin d’être un simple gadget, cette invention peut modifier complètement la façon dont l’on utilise une interface graphique sur un graphique, exactement comme le bouton droit de la souris a permis l’affichage de menus contextuels dans les logiciels, ou de nouvelles options de jeux dans les jeux vidéo. Les applications possibles par les développeurs sont innombrables et devraient permettre de libérer l’espace graphique en supprimant des icônes jusque là indispensables avec un seul niveau de pression.

Il pourra être possible d’ouvrir un menu pour accéder à des options supplémentaires en appuyant fortement sur une icône, de faire défiler plus vite une liste déroulante en insistant sur le geste, d’ordonner d’attaquer un ennemi en pressant dessus alors qu’un simple “tap” se contentera d’afficher des informations, d’ajouter immédiatement une destination dans l’appli Plans en appuyant fort sur l’endroit voulu, etc., etc.

Il sera intéressant de voir si Apple propose également une API avec une norme ouverte pour reconnaître ces niveaux de pression dans des applications HTML, ce qui ouvrirait également de nouvelles possibilités sur les applications web mobiles.

La technologie Force Touch devrait également être intégrée sur l’iPad Pro, qui doit aussi être annoncé ce mercredi. Avec, pour la première fois chez Apple, ce qui ressemblerait à un stylet.

[embedded content]

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Heberge par Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

10 User(s) Online Join Server
  • WartraxX (Sébastien T)
  • Xekos
  • Frédéric | OuiHeberg.com
  • SLXW
  • MɘᴙYll
  • Mesys
  • juju
  • Zack Loire
  • Fumi

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :