Accueil » Amazon en procès contre plus de 1000 personnes qui donnaient de faux avis
High-Tech

Amazon en procès contre plus de 1000 personnes qui donnaient de faux avis

Depuis l’avènement des etailers, ou détaillants en ligne dans la langue de Molière, les consommateurs se sont vu offrir la possibilité de donner leurs avis sur les produits qu’ils achetaient. Un moyen simple et efficace de jauger un produit en ayant très peu à faire et sans avoir besoin de passer par des tests professionnels.

Si la chose est intéressante (en plus d’être rassurante) pour l’acheteur, les dérives existent et des deux côtés. Certains revendeurs ne se gênent pas pour supprimer les remarques désobligeantes sur le produit ou vont carrément jusqu’à s’offrir des critiques positives histoire de le mettre en avant. Sur Amazon, les remarques ne semblent pas être triées (ou alors raisonnablement), par contre les faux avis sont légion et c’est ce qui a enjoint la société à lancer une procédure contre 1114 John Doe (en attendant de les identifier) qui auraient accepté de faire de fausses remarques sur les produits moyennant finance, en passant par la plateforme Fiverr.

$5 pour poser 5 étoiles sur un produit avec une phrase bateau, ça peut se montrer rentable si on a l’art du spam. Vu que cette pratique reste tout de même facilement identifiable (la firme ayant déjà attaqué pas mal de sites proposant ce service par le passé), Amazon s’attaque à quelque chose de beaucoup plus gros. Des personnes ayant plusieurs comptes, utilisant différentes adresses IP et allant même jusqu’à recevoir des colis vides (envoyés par le vendeur voulant un avis positif) histoire de bien bluffer la Mazone.

Fiverr n’est pas directement attaqué (cette plateforme offrant en fait à peu près tous les services que vous désirez sur le web, si quelqu’un est prêt à le faire) et travaillerait à éradiquer ce genre de pratique avec le géant de la vente en ligne. Le nombre d’avis falsifié n’est apparemment pas énorme, mais dans ce genre de domaine, il suffit de quelques doutes pour mettre à mal tout un système fonctionnel. Différents gouvernements s’intéressent d’ailleurs à ces avis et tests “sponsorisés” qui trompent le client final (l’Angleterre tout particulièrement). C’était déjà un drame de voir que le milieu professionnel se laissait acheter, mais que certains aient carrément comme emploi de jouer au faussaire est effarant. D’un autre côté, la publicité trompeuse est une chose courante à la radio, la TV, dans les journaux ou dans la politique sur le web et il semblerait qu’à force d’en manger, les gens ne soient bientôt plus choqués par ces pratiques. (source : Sophos)

amazon logo

A propos de l'auteur

Sébastien

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

1 User(s) Online Join Server
  • Frédéric | OuiHeberg.com

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur