Accueil » Publier les condamnations pénales sur Internet ? La CNIL se fâche !
High-Tech

Publier les condamnations pénales sur Internet ? La CNIL se fâche !

Pas question de généraliser le pilori numérique pour les condamnés ! Placée devant le fait accompli avec une loi de 2014 concertant les employeurs coupables de travail illégal, la CNIL a prévenu le gouvernement que toute généralisation des publications de condamnations sur Internet serait inacceptable.

La loi du 10 juillet 2014 visant à « lutter contre la concurrence sociale déloyale » avait innové en toute discrétion, en prévoyant à son article 8 que les noms et états civils des personnes condamnées pour travail dissimulé, pour emploi de travailleurs étrangers en situation irrégulière et autres travail illégal soient publiés sur Internet.

« La juridiction peut ordonner que cette diffusion soit opérée, pour une durée maximale de deux ans, par les services du ministre chargé du travail sur un site internet dédié », prévoit désormais le code du travail. Ce faisant, il crée une sorte de mise au pilori numérique, inédite en France. Jusqu’alors, les juridictions pouvaient ordonner la publication d’extraits de condamnations judiciaires dans la presse, mais il n’existait pas de site internet dédié qui rassemble les noms de tous les condamnés.

Or c’est justement une dérive que condamne la CNIL. À l’occasion de la publication du décret d’application de la loi de 2014, la Commission a rendu public l’avis acerbe qu’elle avait adressé au gouvernement. Même si elle est est pieds et poings liés par la loi adoptée par le Parlement, la CNIL ne cache pas son agacement.

Une portée infamante excessive

Faisant remarquer qu’elle « n’avait pas été consultée avant l’adoption de la loi », elle rappelle tout d’abord « qu’un juste équilibre entre le caractère public d’une décision de justice et sa libre accessibilité sur internet doit être recherché pour éviter une atteinte excessive aux droits des personnes, au nombre desquels figurent en particulier le respect de la vie privée et la préservation des chances de réinsertion ».

La CNIL pointe des « questions de cohérence » soulevées par le dispositif et ne comprend pas pourquoi le législateur a prévu ce mécanisme pour ces infractions-là, qui ne sont pourtant pas les plus sévèrement plus punies par la loi.

robots.txt pour interdire l’indexation

Le gendarme de la vie privée craint d’y voir de la part du gouvernement une volonté d’expérimenter une publication qui pourrait progressivement être généralisée à l’ensemble des infractions pénales. Elle prévient donc d’emblée qu’elle « considère qu’une telle systématisation de la diffusion sur internet des condamnations, par la portée infamante qu’elle comporte, serait de nature à porter une atteinte excessive aux droits et libertés fondamentaux ».

Las, elle ne peut pas faire obstacle à ce que la loi impose, et doit donc se contenter de minimiser les dégâts, en particulier pour s’assurer que les listings ne soient pas archivés à long terme par des internautes peu soucieux du droit à l’oubli.

Les condamnations seront diffusées sous formes d’images (des fichiers JPG) difficilement indexables, auront un fichier robots.txt interdisant en principe leur référencement par les moteurs de recherche, et « chaque internaute, avant de consulter les listes de condamnations, devra accepter ces conditions en cochant une case prévue à cet effet ». Des mesures de sauvegarde déjà imposées pour les déclarations de patrimoine des parlementaires, ou pour les déclarations d’intérêts des professionnels de santé.

Articles liés

Lire

Cloud et confidentialité : Microsoft forme une grande coalition contre la justice US
Cloud et confidentialité : Microsoft forme une grande coalition contre la justice US

16 décembre 2014

Lire

Commencez vos SMS persos par
Commencez vos SMS persos par “PERSO” sur votre mobile pro

20 février 2015

Lire

Droit à l'oubli : la CNIL met Google en demeure
Droit à l’oubli : la CNIL met Google en demeure

12 juin 2015

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Heberge par Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

12 User(s) Online Join Server
  • Luzrod
  • Xekos
  • Fumi
  • Mesys
  • juju
  • SLXW
  • WartraxX (Sébastien T)
  • Anthonio_Loucass
  • MɘᴙYll

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 1300 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :