High-Tech

Microsoft s’est fait moins de ronds que prévu sur son premier trimestre fiscal 2016

C’est l’heure des comptes pour Microsoft qui a clôturé son premier trimestre fiscal de l’exercice 2016 le 30 septembre. Pour rappel, une année fiscale n’a rien à voir avec une année civile et se base sur la date de création de l’entreprise ce qui permet donc de clôturer Q1 FY 2016 alors qu’on est encore dans Q3 civil 2015 (au 30 septembre, c’était encore le troisième trimestre). Voici les résultats (GAAP) et ceux de la même période en 2014.

Recette
(en millions)
Bénéfice d’exploitation
(en millions)
Bénéfice net
(en millions)
Valeur de
la part
30 septembre 2014 $23201 $5844 $4540 $0,54
30 septembre 2015 $20379 $5793 $4620 $0,57

Si le géant rentre moins de blé, son bénéfice net n’en souffre pas. Ses secteurs Entreprise et Cloud ont respectivement eu le droit à une hausse de respectivement 3% et 8% et c’est le côté grand public qui le met dans le jus avec un -17% qui pique. Les recettes de Windows en OEM ont baissé de 6%, ce qui semble logique vu l’offre de migration gratuite vers Windows 10. Du côté des smartphones, ça fait très mal avec -54%, mais c’était attendu depuis la restructuration des actifs de Nokia. Par contre, du côté de Bing et de la publicité, les recettes ont étrangement augmenté de 29%, étonnant non ?

La Raymonde s’en sort plus que bien malgré son raté sur les smartphones et toutes les billes engagées pour la sortie de son nouvel OS (Windows Stores physiques, publicité TV). Si elle perd 12% de recette, ses bénéfices nets restent stables, grappillant même presque 2% au passage. Nous verrons sur Q2 FY 2016 si l’arrivée des machines sous Windows 10 aidera leur secteur Windows OEM à reprendre du poil de la bête.

microsoft

Veuillez remplir les champs obligatoires.
Signaler un contenu



A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire