Accueil » Une Naga Chroma de plus chez Razer
High-Tech

Une Naga Chroma de plus chez Razer

Tous les ans, Razer refait toute sa gamme de produits et la Naga, la souris qui a su satisfaire plus d’un joueur de MMO en manque de boutons sous le pouce, ne manque pas à l’appel. En 2015, elle s’offre ce qui se fait de mieux en matière de kikootuning fonctionnalité pour joueur, un rétroéclairage RGB ou Chroma comme la firme acidulée nomme cela.

razer naga chroma

Comme sa grande soeur déjà multicolore Naga Epic, elle présente 12 boutons sous le pouce, en plus de trois sur la molette, deux pour les DPI et des deux clics principaux. Sa forme reste la même, son pilote aussi, le seul changement est dans le rétroéclairage. D’ailleurs, même son prix ne change pas (fait étonnant chez Razer) car la Naga Chroma sera disponible dès le 27 novembre pour 99,99€ ce qui est cher, mais exactement le même prix que la Naga à rétroéclairage vert que l’on connaissait jusque là.

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de l'auteur

Sébastien T.

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

12 User(s) Online Join Server
  • Leon Hartstrife
  • Anthonio_Loucass
  • SLXW
  • Ben Tillon
  • Zack Loire
  • Frédéric | OuiHeberg.com
  • rysered
  • UlysseLeGenie
  • Shyroneki

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 948 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :