Accueil » Le Bracelet Myo vous donne de super pouvoirs
High-Tech

Le Bracelet Myo vous donne de super pouvoirs

1032916307Le bracelet Myo vous donne de super pouvoirs en détectant vos mouvements et en les transcrivant à vos objets connectés (ordinateur, console de jeux, téléphone, drone). Il vous suffit de bouger le poignet, et le tour est joué. Absolument incroyable !
La société Thalmic Labs a présenté Myo, le bracelet aux super pouvoirs au CES 2015 à Las Vegas.

Tout se fait par mouvements de bras, de poignet, de main, de doigts. Le bracelet Myo est le moyen le plus intuitif pour contrôler la technologie RC.

C’est en faisant bouger votre bras que vous modifiez la vitesse et changez de direction. Une rotation de la main ou du bras, un claquement de doigt, et votre bracelet vous obéit.

Une centrale inertielle 9 axes mesure la position de votre bras dans l’espace, et des capteurs EMG sophistiqués détectent les mouvements de votre main. Des drones aux téléphones en passant par votre ordinateur, le bracelet Myo est l’outil du XXIe siècle pour le contrôle à distance de tous vos objets connectés.

Le brassard Myo offre un nouveau moyen pour interagir avec les smartphones, les tablettes et les ordinateurs. Quand ils feront partie intégrante de votre monde numérique, vous vous demanderez sûrement comment vous avez fait sans, et vous deviendrez vite accro.

Imaginez ça : la puissance informatique d’un smartphone moderne est plus importante que celle de la NASA la première fois qu’elle a envoyé un homme sur la lune. Avec ce bracelet, vous contrôlerez tout votre univers numérique. Alors, pour l’instant, c’est un peu limité, mais ça évolue à une telle vitesse qu’on ne va pas attendre longtemps pour la suite. Ça nous laissera le temps d’apprécier le démarrage sur quelques applications.

Le bracelet Myo utilise la technologie Bluetooth et se recharge avec la même connexion USB que la plupart des smartphones. Il comprend deux piles au lithium rechargeables. Plus léger que la plupart des montres d’hommes, vous oublierez vite que vous l’avez au poignet, sauf quand vous en aurez besoin.

Conçu pour l’avenir, le bracelet Myo vous permettra de contrôler toute la technologie de votre maison avec de simples gestes naturels, comme ouvrir le poing et écarter les doigts. Vous pourrez même éclairer la lumière, mettre la musique ou un film et monter ou baisser le volume, gérer une présentation Microsoft Powerpoint, Apple Keynote ou Adobe Acrobat et utilisé dans le millieu du DJing comme notre très cher Armin Van Burren.

Il est possible de commander ce petit bijou pour 199 $. Certains l’ont déjà reçu. Bien sûr, les applications ne sont pas toutes disponibles, mais ça va s’étoffer au fur et à mesure, et à la vitesse où ça va, je pense qu’on ne va pas attendre longtemps. Je vous laisse regarder ça. Géant, non ?

Si vous avez trouvé une erreur d’orthographe, veuillez nous en aviser en sélectionnant le mots et en appuyant sur Ctrl+Enter.

A propos de l'auteur

Sébastien T.

Passionné depuis toujours par l'informatique et les jeux vidéos, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux.

Ce site est hébergé avec ❤ par

Heberge par Ikoula

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

FR | GeekParadizeHub ➜ Communauté Multigaming

17 User(s) Online Join Server
  • MɘᴙYll
  • MaTroX
  • SLXW aka BOBYYYY
  • Dymøn'.
  • WartraxX (Sébastien T)
  • 𝕂𝕝𝕖𝕣𝕧𝕚 𝕊𝕖𝕧𝕖𝕟
  • Leon Hartstrife
  • Marlon29
  • IGZ Zorkadi

✉️ Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez par email toute l'actualité High-Tech chaque matin
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 120 autres abonnés.

2 - Entrer votre adresse email :

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via le formulaire de contact

Tester votre débit

Acheter moins cher avec i-Comparateur

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :